Frédérique
Brunet-Doré


Hobo Book

L’histoire des travailleurs libres qui parcouraient le pays à bord de trains de marchandises à la recherche de petits emplois révèle qu’ils utilisaient une série de hiéroglyphes modernes pour s’aider et s’orienter à travers les villes et villages durant la Grande Dépression. Gravé sur les poteaux et les affiches en bordure des voies ferrées, ce langage leur servait à s’avertir les uns les autres des dangers, à se guider vers des abris ou de bonnes gens. Le livre blanc est un symbole de ce langage secret. Ce n’est qu’en entrant dans la peau de ces travailleurs manuels, souvent miniers ou travaillant la terre, les mains couvertes de saletés, qu’on peut déchiffrer le livre, qui agit comme un dictionnaire graphique de leur langage et de leur histoire.

Programme d'étude :
Design graphique

Enseignants :
Julien Vallée
Eve Duhamel