Aude
Rolland de Ravel


Instabilités lumineuses : le cas des logements montréalais

À cause d’une architecture majoritairement nord-sud, la répartition de la lumière est inégale à l’intérieur des logements montréalais. Or, la lumière naturelle joue un rôle important sur les grandes fonctions qui gèrent notre santé, mais c’est aussi un important levier d’économies d’énergie. La typologie des ouvertures est majoritairement à l’origine de ces instabilités lumineuses. Repenser la spatialité et l’accessibilité de la lumière à travers les ouvertures existantes des logements montréalais en favorisant la proximité et la qualité lumineuse pourra aménager un espace plus agréable à vivre et plus sain.

Programme d'étude :
Maîtrise en design de l’environnement - Conception

Enseignante :
Carole Lévesque