Léa Boisvert


Centre d’histoire de Montréal

L’intervention provient d’une réflexion sur le temps, lui-même figuré par la structure de l’esprit humain. L’espace créé en abaissant le niveau du sol laisse glisser le regard sur l’environnement urbain contigu. Cette percée visuelle représente le moment présent comme un élément dynamique en perpétuel changement. Cet espace libéré de toute contrainte invite l’utilisateur à vivre la tension entre la perception de la mémoire du passé et l’attente du futur. Dans le sens opposé, un élément suspendu propose une perspective de l’attente. Tout comme pour l’avenir, l’individu y perçoit avec certitude des éléments, mais n’en discerne aucun contour défini. En fin de parcours, il réfléchit ainsi sur le futur de la ville qui se dévoile sous ses yeux.

Programme d'étude :
Design de l'environnement

Enseignant :
Nicolas Reeves

Coéquipiers :
Nicolas Dagenais Lussier
Andrew Sieprawski