Alexandre Vézina


Repenser les Habitations Jeanne-Mance

Le projet à vocation sociale des Habitations Jeanne-Mance qui a débuté dans les années 50 avait pour but de moderniser ce quartier délabré, surnommé « la plaie qui défigure Montréal ». Avec les années, la réputation des Habitations n’a pas vraiment été plus reluisante. Les effets du manque de définition des zones privées/publiques engendraient un malaise chez les résidents des HJM par rapport aux citoyens transitant sur le terrain. Le complexe de logements étudiants et son parc adjacent viennent donc cueillir les citoyens sur la rue Sainte-Catherine et les orientent vers le boulevard de Maisonneuve en passant par le parc qui prolonge l’avenue de l’Hôtel-de-Ville. Le brise-soleil adossé à la coursive des logements utilise l’horizontalité, ajoutant une touche de streamlining pour renforcer l’idée de mouvement, redonnant au parc son identité d’espace public.

Programme d'étude :
Design de l'environnement

Enseignant :
Charles-Antoine Perreault

Coéquipier :
Marc-Antoine Juneau